Va au rythme de son Galop...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les rayons du soleil.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Illusion

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 24

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Marrak

MessageSujet: Les rayons du soleil.    Ven 9 Sep - 17:48

Musique ♥
Illusion était là depuis quelques heures à observer cette plage étrangère. Étrangère oui, car elle se trouvait chez les Aelyos. Un peuple aussi étonnant qu'étrange, ennemi des siens. Ill' se foutait bien d'être chez elle ou pas, ce qu'elle souhaitait c'était visiter peu importe le lieu où elle soit.

Cela faisait donc un petit moment qu'elle était là, elle avait eu le temps de se baigner dans l'eau tiède, puis d'aller s'étendre dans le sable chaud. Avant qu'elle ne puisse observer la mer d'Azur se retirer peu à peu. Donnant alors sa place à la faune et à la flore marine. Laissant apparaître une vaste étendue de sable et de galets, ainsi que de plus ou moins grande flaque d'eau. La jument aux nuances d'automne s'était alors relevée pour découvrir ce que la marrée avait abandonnée pour quelques heures.

Ses yeux d'Onyx avançaient alors au même rythme que la douce, voyagent sur les pierres rondes et lisses. Se promenant par la suite sur de doux bancs de sables encore humides portant la couleur de l'ivoire. Pas à pas elle continua sa marche, se stoppant pour observer un poisson d’émeraude prisonnier d'une flaque.

"Le pauvre petit père " Pensa t-elle.

Se reculant de la petite mare, elle ne pue s'empêcher d'apercevoir son reflet. Elle poussa un long soupir, elle avait crue un cour instant voir sa sœur jumelle Mirage, sa moitié, sa prunelle, son cœur. Non ce n'était juste que son propre reflet, s'était seulement une illusion, c'était surtout juste Illusion. Mais elles se ressemblaient tellement.

Elle leva la tête regardant le ciel qui se couchait, laissant des nuances pourpres, roses, violettes dans ce bleu qui dominait habituellement le monde. Ill' adorait les couchers de soleil, ce que la belle aimait encore plus c'était les regarder avec sa jeune sœur Israël. À travers le soleil c'est cette fois à celle-ci qu'elle pensait. Les juments c'est tout ce qui avait nourri sa vie. Les étalons quant à eux, elle enrageait rien que d'y songer. Son père avait violé, battue, enlevé, retenu sa mère. Un autre étalon l'avait tué sa pauvre Camélia, sa si gentille maman, les laissant elle et Israël pour mortes. Elles avaient par la suite subit plusieurs attaques d'étalons, apprenant petit à petit à se battre, Illusion devenue plus forte et plus robuste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcane
Dominant Aelyos


Messages : 367
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 21
Localisation : Cachée dans ton pantalon >.>

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Aelyos

MessageSujet: Re: Les rayons du soleil.    Sam 10 Sep - 12:41

- Que fais-tu là, Marrak ?!

Ma voix tonna comme un coup de tonnerre explosant dans le ciel. Je me tenais derrière la jument, les oreilles tournées vers ma croupe, muscles saillant, comme à mon habitude. Les Marraks prenaient de très mauvaises habitudes en ce moment ... Cela faisait la deuxième fois que j'en croisais un sur mon territoire. Je devais mettre un terme à tout ça.

- Rentres chez toi.

Je renâclai, relevant la tête, mon léger toupet volant quelque peu dans les airs avant de retomber sur mon chanfrein. Ma robe flamboyait au soleil, brillante. La queue en panache, je fixais avec attention l'inconnue.

- Tu n'as rien à faire ici.

M'approchant de deux pas de la jument Marrak, je me redressai, prenant un peu de hauteur sur elle, me faisant plus intimidant.
Il fallait que je penses à fermer les frontières de mon territoire ...

_________________
Carpe Diem.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illusion

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 24

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Marrak

MessageSujet: Re: Les rayons du soleil.    Sam 10 Sep - 19:54

Elle aperçut tout à coup, la silhouette d'un étalon. Plein de muscle un air puisant, il n'avait pas pris longtemps à se faire remarquait d'ailleurs. Cet étalon qui lui demandait de partir elle qui ne souhaitait qu'être libre comme le vent et voilà que l'on la pousse à sortir d'un endroit où elle avait passé son après-midi, alors qu'elle observait le soleil.

Celui-ci devait être le dominant, car il lui demanda de partir. La fixant, renâclant, levant la tête. Essayait-il d'être plus impressionnant qu'il l'était déjà ? Cela ne servait pas à grand-chose la jument le craignait déjà, même si elle ne le ferait pas remarqué tout de suite. Elle recula quand même lorsqu'il s'approcha, gardant de grandes distances entre eux. De plus qu'elle savait qu'il n'aimerait pas sa réponse. Elle avait attendu qu'il finisse de parler pour lui répondre d'une traite.

-Ce que je fais . Je profite de cette journée tout bonnement et toi . Je suis bien ici tu sais, regarde donc le coucher du soleil, n'est-il pas merveilleux ? On n'a pas les mêmes nous, bande de chanceux.

Elle savait que ses paroles n'étaient pas prudentes, mais après tous les étalons avait pourri sa vie alors si elle pouvait pourrir la journée d'un seul, elle serait déjà bien contente. Elle restée attentif les oreille comme des satellites, au aguets des moindres mouvements de l'étalon. Elle adorait l'arrogance qu'elle avait utilisée, mais elle n'était pas folle et savait bien qu'il faudrait quelle reprenne sont sérieux rapidement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcane
Dominant Aelyos


Messages : 367
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 21
Localisation : Cachée dans ton pantalon >.>

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Aelyos

MessageSujet: Re: Les rayons du soleil.    Dim 11 Sep - 11:46

J'avais bien remarqué que je lui faisais un peu d'effet. La jument avait reculé. Même si ce geste était petit, elle l'avait bien fait. Et il y avait une raison à cela. Je l'intimidais. Une bonne chose pour moi.
Un sourire amusé étira mes lèvres. Mes oreilles étaient toujours tournées vers ma croupe, et je fouettai doucement mes flancs de ma longue queue charbonneuse.

- Alors rejoins nous. Ou dégages.

C'était clair. Si elle voulait profiter de mon territoire, elle n'avait pas d'autre choix que de rejoindre mon harem. Sinon, elle devrait partir. Et si elle ne voulait pas, troisième option : Je la ferai partir.
Je panachai ma queue, et m'avançai vers elle. Un, deux, trois pas. La toisant du regard, je relevai la tête, la surplombant. Pourquoi les Marraks venaient-ils sur mon territoire ? Ils savaient pourtant bien qu'ils risquaient leur peau. En y repensant, j'étais bien clément. Je pouvais tous les tuer, mais je préférais les laisser vivre. Il faudrait peut être que j'apprenne à être moins tolérant ? Bande d'inconscients ... Même Elynwee et D'Eath Pearl ne s'aventuraient pas ici !

- Rentres sur tes terres.


J'avançai encore un peu, pour bien lui montrer que c'était mon dernier avertissement. Si elle ne bougeait pas de là, je me ferais un plaisir de la soumettre, et de la faire obéir.

_________________
Carpe Diem.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illusion

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 24

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Marrak

MessageSujet: Re: Les rayons du soleil.    Dim 11 Sep - 13:45

Les rejoindre, voilà ce qu'il lui proposait, pour se faire saillir par un étalon, pour être soumise à lui de plus. Il rêve le pauvre fou. Il était là devant elle intimidant et surement fort d'ailleurs. Elle n'avait pas non plus envie de dégager, juste lui pourrir la journée qui allait commençait. Le soleil était maintenu couché, les laissent dans un noir assez clair. Lui pourrir sa journée, mais elle n'avait pas non plus envie d'y laisser la peau, elle recula lorsqu'il avança sentant les pierres de la marée basse sous ces sabots.

-Non et non toujours, pardon mais j'aime bien le coin. Fit elle alors prenant son courage comme elle le pouvait.

Il était vachement imposant quand même face à la jument qui était plutôt fine, elle le regardait, droit dans les yeux. Elle avait à la fois envie de fuir et de le provoqué. Elle choisie bien sûr la deuxième option. Le provoque, l'enquiquiner, tout un art pour cette jument. Mais c'est tellement amusant. Elle eu un sourire qu'elle effaça rapidement le voyant s'avancer encore. Elle recula alors encore, sentant l'eau de la mer qui montait peu à peu. Au moins là elle ne pouvait plus reculer.

-Et sinon quoi ? Questionna-elle alors.

Elle se sentait quelque peut bloquer par la mer, mais elle ne cachée pas pour autant son arrogance.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcane
Dominant Aelyos


Messages : 367
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 21
Localisation : Cachée dans ton pantalon >.>

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Aelyos

MessageSujet: Re: Les rayons du soleil.    Dim 18 Sep - 15:42

La crainte se lisait maintenant dans les yeux de la jument, ce qui me tira un léger sourire amusé. Elle voulait jouer. Je jouerais. A un autre jeu ... Elle voulait me provoquer. Elle allait réussir. Elle y parviendrait, mais elle n'en sortirait pas indemne. Tant pis pour elle, elle l'avait cherché. Sale Marrak ...

Elle perdait peu à peu de son assurance, mais cherchait toujours à faire monter la violence en moi. C'était ridicule. Elle était ridicule. Je m'en amusais, plus que je m'énervais. A présent, elle n'était plus en état de me provoquer. Dans sa situation, elle n'avait plus aucune crédibilité, elle était ... Ridicule, oui.

Elle voulait se faire arrogante, ça se sentait, mais rien ne marchait. Elle était coincée entre la mer et moi. Mon sourire s'agrandit, et mon regard devint carnassier. Elle était ridicule, tellement ridicule. Elle était coincée. Entre la mer et moi. Elle était coincée. Et elle voulait me chercher dans cette situation ? Laissez moi rire ! Qu'est ce qu'elle avait dans le crâne ? Si elle avait un peu de bon sens, elle prendrait ses jambes à son cou, et partirait la queue entre les cuisses. Elle ne faisait pas le poids face à moi.

Je m'approchai encore, plus rapidement cette fois, l'obligeant à reculer encore, dans les vagues. Si elle ne reculait pas, je lui ferais barrage, comme un mur de béton armé. Elle n'aurait pas d'autre choix que de reculer, ou de se pousser sur mon passage. J'étais bien plus imposant qu'elle, et bien plus puissant aussi. Elle était fine, donc rapide, mais à présent, si elle partait au galop, les vagues allait la ralentir. C'était un jeu d'enfant, la jument était vraiment coincée. Elle s'était littéralement jetée dans la gueule du loup.
Pour toute réponse à sa question, je restais silencieux, mais mon sourire ne faisait que grandir.

_________________
Carpe Diem.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illusion

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 24

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Marrak

MessageSujet: Re: Les rayons du soleil.    Dim 18 Sep - 16:55

Je sentais bien que l'étalon n'avait pas envie de rire de la même façon que moi, lui était amusée par la situation, moi un peu moins du coup. Mais je n'allais pas me faire avoir de la sorte, la condition n'était pas si perdue que ça. Enfin quand même un peu rude, la mer ne finissait pas de monter, laissant les vagues chatouillées de plus en plus grandes sur mes pattes. L'obscurité était bien présente maintenait, peut-être que cela m'aiderait, m'aider oui ... mais à quoi ? Fuir, j'ai une tête à fuir le danger moi, bon peut être un peu, mais pas quand c'est moi qui le provoque.

Ma tête se tourna de droite à gauche cherchant une option simple et qui ne me ferait pas perdre l'étalon de vue une seule seconde. Mes pensées furent vite réduites à néant alors que le dominant s'avança d'un pas imposant vers moi, m'obligeant à reculer, ce que je fis par plus réflexe de sécurité, le problème ? La mer qui fessait barrière elle aussi derrière moi. Lors d'un dernier pas de recule je me stoppa net, étudiant l'étalon.

Puissant, robuste, surement pas très rapide. Je pourrais en profiter pour me dégager de la pression qu'il imposait avec l'aide de la mer. Mais il m'empêchera surement de retourner sur la plage. Mon cerveau courait dans tous les sens cherchant une solution, après tout je sais me battre, mais lui et dominant et non un vulgaire vagabond affamé, lui et plein de force pas comme les étalons que j'ai déjà combattus, les rares étalons que j'ai affrontés.

Dans son affolement mon cerveau remarqua qu'il n'avait pas répondu, me rappelant aussi d'éviter de lui tourner le dos. Ne pas lui tourner le dos, si j'obéis à cette pensée la fuite sera impossible et un combat perdu d'avance se présenterait à moi. Mais peut-être que lui se refuserait de combattre. C'était pourtant bien possible et s'il n'était pas violent, je n'en sais rien.

-Tu n'as pas répondu, sinon tu fais quoi ? Ma voix était impolie, arrogante, mais tout de même un minimum angoissée. J'avais choisie de le provoqué et je n'allais pas m'arrêter là.

Stopper par l'eau, par cette pensée qui me disait de ne pas le quitter des yeux, mais mon coeur me disait de courir, de voir s'il me courserait. Mes membres tremblaient, je décidai alors de tentait de partir dans un galop rapide, quelque peut ralentie par les vagues, qui se fessaient des plus proches. Dans la direction de ces terres. Histoire de dire que je voulais quand même le faire chier et que ne fuirais pas vers l'extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcane
Dominant Aelyos


Messages : 367
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 21
Localisation : Cachée dans ton pantalon >.>

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Aelyos

MessageSujet: Re: Les rayons du soleil.    Mar 4 Oct - 20:16

[Désolée du retard. Manque d'inspiration.]

La jument commençait à paniquer. Bien. C'était encore plus amusant de la voir s'agiter ainsi. Regardant à droite, puis à gauche, concluant qu'elle n'avait aucun moyen de fuir. Elle recula lorsque j'avançai vers elle. Puis se stoppa. Je continuai à marcher d'un pas lourd vers la femelle. Elle semblait m'observer, m'analyser, m'étudier. Je vis le trouble dans ses pupilles. Elle tenta une dernière raillerie, à laquelle je répondis, calme, mais dur.

- Ne l'as-tu pas déjà deviné ... ?

J'avais remarqué l'angoisse de sa voix, malgré son arrogance. Elle transpirait la peur. Elle me craignait. Pour sûr, je devais être impressionnant ... Enfin, d'après les autres. Parce qu'au fond, je n'étais qu'un étalon comme les autres. Un étalon au milieu des autres. J'étais juste dominant. J'étais seulement Altaïr.

La belle noiraude décida de partir au galop en direction de mes terres. Galopant dans les vagues, elle semblait décidée à continuer sa petite mascarade ridicule. La mer la ralentissait. Je la pris en chasse, longeant les vagues, je galopais à un rythme régulier, la fixant d'un regard carnassier, un sourire sadique accroché à mon visage. Je savais d'instinct où je posais mes sabots. Je ne mettais que trop souvent balader sur cette plage. Sur ma plage.

La jument était coincée. Et sa tentative était plutôt vaine. Le ton provocateur qu'elle prenait n'avait plus aucun effet sur moi. Je savais qu'elle me craignait.

_________________
Carpe Diem.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illusion

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 24

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Marrak

MessageSujet: Re: Les rayons du soleil.    Jeu 6 Oct - 1:49

Si je l'ai devinée, peu sûr à vrai dire, mais j'en ai mon idée et cela ne me plais que peu, mais dans quelle merde je me suis mise encore, toujours où il ne faut pas. Il me rattrape je le sens, il me rattrape je le sais, il est juste derrière moi il faut que je tourne la tête pour savoir, que je voie où il en est, mais si jamais il est trop près de moi ? C'est la crisse cardiaque assurée, mon coeur exploserait de peur de cet individu, ce dominant que je me suis amusée à provoquer, aussi distrayant cela soit ma vie ne mérite pas de finir pour cela, quoique. Nan. Je tournala tête trop curieuse, le vent me freinant par la même occasion, il n'est pas loin.

Savez-vous ce qu'est sur la plage les roches sur lesquels s'implante des jolies petites algues pour le plaisir de nos yeux quand les bambins y glissent ? Car moi je connais et je vais aussi imiter les bambins qui glissent sur les jardins de la mer. Allongeant mon galop aussi rapide que je le pus, mes membres atteignirent les cheveux fin vert et humide de la mer, je glissai sur la roche. Un réflexe sur le coup ? Freiner pour ne pas tomber, mais cela n'est pas suffisant, car les peaux de banane de la mer m'entraînant dans une chute sur rocher lisse entre sable et vague.

Un mot pour décrire ma chute; Aïe. Avez-vous vu Bambie ? car se relever ici, ça serait l'imiter sur la glace d'hiver, mais en pire, car je suis déjà par terre. Des dégâts vous me demandaient, de sûr ; je me suis amoché le popotin et pourtant il en a vu d'autres des cascades, mais là, c'est du travail de professionnel. Je pourrais tourner un James Bond avec ça. Ce qui suit mon écroulement; l'étalon de sûr, à la distance à laquelle il était de moi, il va être là d'une seconde à l'autre. Oui la panique s'empare de moi, mes pattes glissent sur les végétaux, mais ne se relèves pas, je reste au sol. La classe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcane
Dominant Aelyos


Messages : 367
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 21
Localisation : Cachée dans ton pantalon >.>

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Aelyos

MessageSujet: Re: Les rayons du soleil.    Dim 16 Oct - 20:42

Alors que je continuai de courser la pauvre jument charbonnée, quelque chose d'assez inattendu, mais surtout hilarant, se produisit. Elle tomba. Oui. Elle s'étala sur le sol, comme si elle venait de glisser sur une peau de banane. En fait, distraite, elle avait tourné la tête, surement pour voir à quelle distance je me trouvais, et avais perdu l'équilibre, trébuchant sur un caillou. Elle se retrouva donc par terre. A mon plus grand plaisir ...

La belle créature, si faible, si ... Faible, tentait vainement de se relever, glissant sur les algues, les mousses, qui jonchaient les rochers. Oui j'étais bien là. Je m'approchai, d'abord au galop, puis la voyant paniquer et essayer de se lever, je passai au trot. Je m'arrêtai, au dessus d'elle, et cabrai, oreilles tournées vers ma croupe, cachées sous ma crinière noire ébène, boxant l'air, intimidant, juste au dessus de sa tête, voulant la terrifier, l'apeurer. La soumettre à moi. Cette Marrak ... Elle avait bien besoin d'une correction. Mais je voulais jouer un peu avec elle. Sa torture serait surement longue ...

Je reposai violemment mes sabots, de l'un et de l'autre côté d'elle, ronflant juste à ses oreilles, claquant des dents. Je ne me fis pas prier, et la piétinai quelque peu, quand je m'éloignai au trot. Mais je revins, très vite, et me mis à tourner tout autour d'elle. Un cercle très serré, très très serré. Elle était prise au piège maintenant. Elle s'était jetée à mes pieds. Je pinçai sa croupe, effleurant son corps, un sourire sadique et malfaisant étirant les traits de mon visage.

_________________
Carpe Diem.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illusion

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 24

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Marrak

MessageSujet: Re: Les rayons du soleil.    Jeu 20 Oct - 17:14

Allongée, Nan c'est un trop grand mot, mais c'est aussi le seul qui convienne. Coucher au sol, c'est bien aussi en fait, reprenons. Coucher entre et sur algues et sables, rochers et fraîcheur des vagues et de la nuit qui tombait. Des vagues qui envoyaient des gouttes d'eau lorsque leurs rouleaux se brisent. Non loin de moi et de lui qui se cabre. Renonçant à me lever pour l'instant, je l'observai d'un oeil inquiet. J'y réfléchirais à deux fois la prochaine fois je pense, quoique ... Si je ne joue pas les acrobates sa pourrait changer la donne, mais restons dans l'instant présents, un instant où il commence à tourner ayant ronflé au creux de mes oreilles peu de temps avant.

Il ne fera pas monter les étalons dans mon estime en tout cas. Il partit, je soupirai presque soulager enfin de compte. Pensant qu'il s'en allait, hé bah Nan, il revint commençant à tourner. Me tourner autour, m'entourant, m'encerclant. Quand il passait devant ma tête je tendais les dents pour le mordre. En vain. Lui fini même par pinçait ma croupe, je poussa un hennissement mécontent. Mélanger à d'autres sentiments. Celui d'une douleur passagère aussi, comme celle qui restent moins d'une minute, mais qui sur le moment surprenne parfois autant qu'elle font mal. Il vient m'effleurer, s'amusant surement bien vu le sourire qui jonche sa tête.

Bougeant les postérieurs je chercher appuis dans les pierres pour me mettre debout, mes sabots ne touchèrent que l'eau des vagues qui se retirent. Pliant ceux-ci cherchant toujours ce même contacte d'une pierre plus haute, moins glissante, mais rien. Tournant l'encolure pour l'atteindre, j'arrêter d'agiter mes membres. Je n'étais peut être pas bien loin d'un contacte avec lui mais pas assez près pour l’atteindre.

L'air qui s'affiche sur mon visage hésite lui entre deux émotions, entre la peur et la haine. L'affolement et la patience, entre la soumission et l'insoumission. Nan, Nan, pas de soumission pour ma part, pas de ça chez moi. Jamais. Son sourire, cette expression sur ces lèvres, j'aime pas du tout ça. Vraiment pas. Ça devait lui plaire de voir la mine qu'affiche ma tête, mon air inquiet. Inquiet de savoir comment réagir à chacun de ses gestes, de savoir ce qu'il pense. J'ouvris la bouge sans laisser échapper le moindre mot. Soufflant, tout en avalant le sable que j'avais mangé par inadvertance. Cherchant une solution adéquate où quelque chose à lui dire, mais tout ce que je pourrais dire ne serait que provocation supplémentaire, donc pas forcément bienvenu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iced Romance
Fondatrice - Dominante Marrak
avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 04/11/2009
Age : 22

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Estalynn

MessageSujet: Re: Les rayons du soleil.    Jeu 20 Oct - 20:44

[Intrusion Powaaaaaaaah]

C'est les oreilles rabattues sur la tête, la crinière au vent, les muscles bandés, dans un galop effréné que j'étais entrée sur le territoire de mon père. Aujourd'hui, il y avait une manquante chez les Marraks, et certains d'entre eux lavaient aperçu partir en direction du territoire Aelyos. En violant les frontières, j'avais suivie mon instinct, ainsi que les traces qu'avait laissé Illusion. Le vent me fouettait le visage, et alors que je longeais la mer, je sentais l'odeur de la jument devenir plus forte de mètres en mètres, se mélangeant avec celle d'un étalon, un parfum viril que je connaissais plutôt bien. Altaïr. Je fronçais encore un peu plus les sourcils, dévoilant mes dents alors que j'avais l'impression de m'envoler dans la vitesse fougueuse de mon galop acharné. Il lui tournait autour. Je savais ce qu'il cherchait. La jument, quant à elle, était en pleine défense.
Pas de bâtards chez les Marraks, il était hors de question qu'un poulain de parents de clan différents ne naissent chez nous.
Je bondis brutalement sur mon père, attrapant une partie de son encolure entre mes dents, que je serrais violemment jusqu'à sentir un goût de sang dans ma bouche. Je savais que j'allais en pâtir, et que ça ne s'arrêterait pas là. Mais peut importe. Illusion devrait rentrer rapidement, c'était tout. J'avais lâché mon père, m'éloignant au trot, faisant demi-tour pour revenir dans leur direction, oreilles plaquées. Je ronflais des naseaux, venant me positionner aux côtés d'Illusion, regardant mon père droit dans les yeux, insolente.

_________________

Photo par Ekaterina Druz

Gaïa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arcane
Dominant Aelyos


Messages : 367
Date d'inscription : 29/08/2011
Age : 21
Localisation : Cachée dans ton pantalon >.>

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Aelyos

MessageSujet: Re: Les rayons du soleil.    Mar 25 Oct - 13:01

Aveuglé par la proie qu'était devenue la jument noire, je n'avais pas vu arriver ma fille, Elynwee. Elle me sauta sauvagement sur le dos, et me blessa je ne sais trop où. Cela me picotait quelque peu, mais je ne ressentais pas tellement la douleur. Un des pouvoirs de l'adrénaline ... Elle viendrait surement plus tard. Je grinçai des dents à cette pensée. Je n'aime pas avoir mal. Oui, je suis un douillet. Mais j'ai une fierté à conserver, et je ne montre rien de cela. Après tout, un bon dominant doit paraitre inébranlable.

- Elynwee ... Tu sais que ta jument est sur mon territoire. J'ai le droit de la martyriser un peu.

Je piétinai, excité par tout ce qui se tramait depuis quelques minutes.

- ... Toi aussi, tu risques de ne pas repartir indemne d'ici.

Je relevai la tête, cabrant, boxant l'air, bandant mes muscles, presque terrifiant.

- J'en ai plus qu'assez de vos intrusions sur mon territoire ! La prochaine se terminera surement par la mise à mort d'un Marrak !

Et je pesais mes mots. Je ne rigolai pas quand je lui disais cela. J'étais très sérieux. Et en colère. J'enrageai. Et j'étais très dangereux, quand j'étais fou de rage ...

_________________
Carpe Diem.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Illusion

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 31/08/2011
Age : 24

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Marrak

MessageSujet: Re: Les rayons du soleil.    Jeu 27 Oct - 14:13

J'avais fermée les yeux à peine une demi-seconde et les rouvrant je vis une chose qui me surpris réellement, je n'étais pas la seule à ne pas l'avoir vu venir et j'en étais bien contente à vrai dire. Je soupirai pas pour autant, elle ne doit pas être là par hasard. Elle l'avait attaqué sans crié gare. Venant finalement ce poster non loin de moi. Je levai la tête, je n'ai pas l'air maline moi. J'observai finalement le sol sur lequel j'étais ... étalée. Ou plutôt sur lequel je m'étais gentiment affalée, il serait peu être mieux que j'arrive me rendre plus présentable, mais j'ai déjà essayée de me lever en vain, alors je doute d'y arriver mieux maintenant. Je tapai tout de même mon sabot postérieur sur une pierre, ne fessant que glisser. Je pris le temps de réfléchir, écoutant au passage de mes oreilles pivotantes l'étalon. Regardant presque inquiète le mâle bai qui n'avait pas l'air de vouloir en finir là, je plaque me tête contre le sable. Oups. Pour moi pour l'instant l'important n'est pas là, juste me levée, après on verra bien. Hé merde j'ai la place du faible là, j'ai de plus mis en danger la dominante, enfin c'est comme ça que je le vois. Je levai la tête vers elle, mon visage ... ne voulant pas vraiment paraître fragile ou apeurée, ou quelque chose d'autres. Mais faut avoué que je ne suis pas en très bonne position pour dire le contraire. Et dans l'air boxé et les menaces du mâle je me sentais assez coupable, même si ...
Bordel d'algues ! J'arrive toujours pas à me lever, tu parles d'une posture toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iced Romance
Fondatrice - Dominante Marrak
avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 04/11/2009
Age : 22

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Estalynn

MessageSujet: Re: Les rayons du soleil.    Jeu 27 Oct - 14:45

Mon père se ridiculisait, à mes yeux. Cela ne fit qu'augmenter le sourire amusé sur mes lèvres, ce petit rictus carnassié voulant vengeance. La brise de la mer emportait avec elle ma crinière, me donnant alors une allure légendaire. Une légende. Oui, j'étais La Légende de l'Appel de la Lune. Je ne m'en vantais pas, mais j'en était fière tout de même.

« Tu ignores bien des choses, dans ce cas, pour dire cela. Si tu savais combien de fois Eclipse avait osée s'aventurer sur les terres Marrak. J'aurais pu cent fois la tuer de mes sabots, et son sang aurait coulé en terre ennemie. Avant de vouloir faire regretter aux autres, assures toi que ton harem ne viole pas les lois communes. » déclarais-je d'une voix forte, sur un ton certain.

Je m'étais rarement laissé démontée par mon père. Le temps et l'expérience m'avaient permis de m'endurcir. Ses menaces ne me faisaient ni chaud ni froid, et de toute façon, je le savais que je ne repartirais pas comme je suis venue. Mais après tout, nous étions tous destinés à mourir non? Alors hier, maintenant ou demain, seules quelques heures nous séparaient.

« Ose la toucher, et tu le regrettera toute la fin de ta misérable vie. »

Insolente. Oh que oui j'aimais ça. Mais je 'nétais pas insolente que par plaisir. Je l'étais réellement, et Altaïr savait ô combien j'étais capable de lui pourir la vie, à lui et ses juments. Si c'était le cas, il s'attirerait très rapidement les foudres de ses favorites. Et c'était sans doute ce qu'il ne souhaitait pas. Alors qu'il reste à sa place, ou bien je l'y remettrais à ma façon.

_________________

Photo par Ekaterina Druz

Gaïa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iced Romance
Fondatrice - Dominante Marrak
avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 04/11/2009
Age : 22

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Estalynn

MessageSujet: Re: Les rayons du soleil.    Ven 11 Nov - 16:30

[Altaïr?]

_________________

Photo par Ekaterina Druz

Gaïa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iced Romance
Fondatrice - Dominante Marrak
avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 04/11/2009
Age : 22

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Estalynn

MessageSujet: Re: Les rayons du soleil.    Dim 20 Nov - 16:01

Elynwee a écrit:
[Altaïr?]

_________________

Photo par Ekaterina Druz

Gaïa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les rayons du soleil.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les rayons du soleil.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arbres + rayons de soleil = photo
» Comment faire ressortir les rayons de soleil sur une photo?
» rayons de soleil
» rayon de soleil
» Premiers rayons de soleil, la Prom'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Appel de la Lune :: Administration :: Topics-
Sauter vers: