Va au rythme de son Galop...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ton visage illumine mon existence. (PV)

Aller en bas 
AuteurMessage
Heathcliff
Bras droit Marrak
avatar

Messages : 324
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 22
Localisation : Sur ma planète.

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Autwan

MessageSujet: Ton visage illumine mon existence. (PV)   Mer 31 Aoû - 16:22

Ton Visage Illumine Mon Existence.
PV Elynwee.

    Derrière le cercle de pierre, se trouvait un petit étang. L’étang Alenwen. Un lieu qui semblait coupé du monde, bien loin de l’agitation des clans. Plus que le Lac Miroir, D’Eath raffolait de cet endroit de calme. Bien plus camouflé, les chevaux de passage étaient plus rares à venir se désaltérer ici, ce qui offrait un petit moment de paix aux habitués. Et le jeune étalon était de ceux là. Il fuyait régulièrement les siens pour venir tranquillement se reposer ici, dormir un peu et, parfois, s’amuser avec une pierre ronde. En tant que Bras Droit, il ne pouvait se permettre de jouer devant les autres chevaux, mais bon dieu, il n’avait que 4 ans ! Il avait encore le droit de rire non ? Il arriva donc devant l’étang et baissa doucement le museau pour boire un peu. L’eau fraîche descendit en flèche dans sa gorge, ce qui lui fit le plus grand bien. Le ciel était d’un bleu splendide, bien dégagé et surtout, orné d’un Soleil majestueux. L’astre roi comme on dit. Lui au moins ne faisait pas la guerre avec la Lune…

    Il ronfla légèrement à la surface de l’eau, et regarda de petits cercles se former avant de disparaître. Cela faisait longtemps qu’il ne s’était pas battu. Et il avait une crainte qui commençait à le ronger : Un autre étalon pouvait il prendre sa place ? Certes, il n’était pas bien épais. Oui, il ne pourrait jamais avoir de descendance. Mais il était rapide, agile. Il savait se battre, savait bouger, peut être mieux que bien d’autres chevaux. Mais était ce réellement une force ? Arquant son encolure, il finit par redresser la tête et secouer son corps, histoire de se débarrasser de la poussière accumulée jusque là. Il voulait surtout voir quelqu’un…

    Elynwee. Il avait besoin de lui parler, simplement de lui demander s’il devait s’absenter sur le territoire de leur ennemi. Il avait eu vent de cette jument inconnue passé sur ses terres. Elle appartenait à un autre clan dont le nom lui échappait sans cesse… Yn.. Yna… Quelque chose comme ça. Il voulait en savoir plus. Mais d’un autre côté, son amie risquait d’avoir besoin de lui. Il s’éloigna lentement de l’eau et se baissa vers le sol avant de s’y rouler. La terre humide et un peu froide lui fit énormément de bien, et c’est en pleine forme qu’il se releva en entendant un bruit. Une jument approchait. Un sourire apparut sur ses lèvres tendit que d’une voix franchement joyeuse, il la saluait.


    » Bonjour Elynwee !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iced Romance
Fondatrice - Dominante Marrak
avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 04/11/2009
Age : 23

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Estalynn

MessageSujet: Re: Ton visage illumine mon existence. (PV)   Mer 31 Aoû - 18:06

      « Faire de la Mort
      Une Immortelle »


    Je trottais avec grâce au sein de mes terres, ce territoire qui m'avait apporté tant depuis mon arrivée. Qui nous avait apporté tant. Le clan Marrak se portait plutôt bien ces derniers temps, chacun affairé à ses histoires. Pour ma part, je veillais toujours à ce qu'il n'y ai aucune intrusion, ayant fait fasse à une mauvaise surprise il y a déjà plusieurs jours: une jument s'était permise de pénétrer sur nos terres. Une Ynaë. Une cremello. Une jument qui avait refusé de dévoiler son identité. Encore hargneuse à cette idée, je pris un galop puissant, ma queue fouetta avec vivacité l'air tiède de la journée. Mes sabots s'enfonçaient chacun leur tours dans la terre humide, mes pas me guidant vers un petit étang reculé de toute agitation, l'étang Alenwen. C'était un étang calme et posé, comme moi, mais tout autant fluide et intrépide, comme moi, ainsi qu'éclatant et transparent, comme moi. Oui. J'étais transparente de caractère. Jamais je ne réagissais pareil. Jamais. J'étais un caméléon. J'étais toujours différente, avec tout le monde. Personne ne me connaissait vraiment, au fond, mise à part mon Bras Droit, D'eath Pearl. Pearl comme je l'appelais, afin d'abréger. C'était un étalon à la carrure très peu développée, les muscles passant presque inaperçus. Il était en faite légèrement efféminé. Mais uniquement physiquement. Il avait une voix de mâle, la façon de penser d'un étalon. Le courage, la bravoure, la force, et le tempérament digne d'un Marrak. C'était un vrai combattant. Mais aussi un ami. Mon meilleur ami? Sans doute. C'était en tout cas à lui que je me confiais, à lui que j'exprimais mes pires peurs, mes pires craintes, à lui que j'explosais de colère quand mon père en avait fait trop. Lui. Lui qui me calmait, me réconfortait. M'aimait. Une amitié sans faille.

    Puis je repensais à la dernière rencontre que j'avais fais: Altaïr. Mon père. Je m'étais bien amusée ce jour là. Lui aussi sans doute. Mais je l'avais bien gonflé, j'en étais fière. Je l'avais titillé pendant un bon moment, mais chaque chose avait une fin, et c'est ce que j'avais appris de la vie. Le jeu ne faisait cependant que commencer. Un sourire machiavélique se dessina sur mes lèvres à cette pensée, poursuivant ma route, ralentissant pour reprendre un trot calme. J'arquais mon encolure, les oreilles pointées, une odeur masculine me parvint avoir avec délicatesse aux naseaux. J'éternuai, m'arrêtant un instant, humant l'air avec précision pour déterminer qui était cet étalon. Un Marrak pour le sûr. Mais l'identité ne me resta pas cachée bien longtemps pour plusieurs raisons. Tout d'abord, cette odeur, je la connaissais entre mille, mais aussi, un appel amical me salua. Cette voix, je la connaissais bien. Pearl. Oui c'était lui, Pearl. Le bel alezan brûlé. Je sortie lentement des buissons entourant l'étang, un sourire doux sur les lèvres, le saluant à mon tours:

    « Bonjour Pearl. »

    Je vins coller intimement mes naseaux contre les siens, mon regard scrutant le sien.

    « Comment vas-tu? » demandais-je posément.

    Ça tombait bien que je le vois. J'avais pas mal de chose à lui dire, à commencer par ma rencontre avec mon père, ainsi que l'intrusion de la cremello, de la dernière fois.

    « Il y a eu une intrusion sur les terres Marrak dernièrement... » commençais-je afin de voir si il en avait entendu parler.

_________________

Photo par Ekaterina Druz

Gaïa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heathcliff
Bras droit Marrak
avatar

Messages : 324
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 22
Localisation : Sur ma planète.

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Autwan

MessageSujet: Re: Ton visage illumine mon existence. (PV)   Mer 31 Aoû - 18:36

    Le vide qui l’entourait fit bientôt place à cette amie de toujours, cette confidente qu’il aimait tant : Elynwee. La belle jument grise pommelé arriva face à lui et vint coller ses naseaux contre les siens. Il inspira lentement, imprégnant dans sa mémoire l’odeur de l’équidé. Et dans cette odeur, quelque chose était différent. Mais il ne sut dire quoi… Cela ne devait pas être très important. Son attention se reporta donc sur le regard au combien profond de la femelle. Depuis sa première rencontre avec elle, il l’admirait. Elle était digne d’être une meneuse, de par son courage et sa volonté. Elle avait tenu tête à son père, à son clan. Elle avait eu le culot de fonder son propre clan, et savait parfaitement magner les étalons qui le composaient. Elle était en quelque sorte la sœur qu’il aurait dut avoir, peut être même plus que ça. Alors elle le salua, ce qui le fit sourire. Elle le surnommait Pearl. Et à part sa défunte famille, personne ne l’appelait comme ça. Alors avec le temps, le surnom mortel de « death » était resté. Autant dire qu’elle lui faisait honneur en le nommant ainsi. Elle lui rappelait tout l’amour qu’il avait autre fois. Vous comprenez donc qu’Elynwee était plus qu’une dominante pour lui… Bref. Il lui répondit, souriant comme jamais, le visage illuminé.

    » Je vais bien, merci. Mais et toi ? Le clan se porte bien, mais tu dois être sur le pied de guerre…

    Il ronfla tendrement. Il n’enviait pas son rôle de dominante, qui lui semblait bien compliqué à assumer. Déjà que lui avait le sentiment de toujours devoir se battre pour conserver sa place. Alors quel combat que de garder son statut de dominante en étant une femelle ! Quoi que lui avait aussi du mal, vu son physique peu avantageux. Oh non, il était bien loin d’être moche, au contraire, il était extrêmement élégant. Juste un peu trop fin ! Mais il aimait se battre et son corps l’aidait souvent à se faire sous-estimer de par ses ennemis : une grossière erreur. Enfin, il gratta le sol de ses sabots, avant de redresser fièrement la tête.

    » J’ai en effet entendu dire que tu avais chassé une jument d’un autre clan de notre territoire. Ces chevaux se font de plus en plus présents… Je t’aiderai à faire d’avantage de rondes.

    Il lui fit un sourire confiant, toujours gêné par cette odeur étrange. Une odeur qui le dérangeait un peu mais dont il ne tint pas rigueur. Il avait tout le temps de lui demander de quoi il s'agissait plus tard. Elle était si proche de tout le monde que ça devait simplement être quelqu'un du clan. Il s'avança un peu et posa sa tête sur la croupe de la jument: une preuve d'affection réservée uniquement à elle. Il souffla doucement sur son poil et ferma les yeux. C'était incroyable, mais elle l’apaisait. Elle était sa bouée de sauvetage dans l'océan de ses problèmes. A ce niveau là, la croupe était aussi marqué par cette satanée odeur. Il releva donc le museau et secoua la tête.

    » Je pensais m'absenter un peu, traverser le territoire de... Altaïr, et tenter d'en apprendre plus sur cet autre clan. Ynaë. Qu'en penses tu ? Demanda-t-il solennellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iced Romance
Fondatrice - Dominante Marrak
avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 04/11/2009
Age : 23

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Estalynn

MessageSujet: Re: Ton visage illumine mon existence. (PV)   Mer 31 Aoû - 19:18

      « Faire de la Mort
      Une Immortelle »


    J'aimais sa voix atrocement douce. Il était adorable, vraiment. Toujours à s'inquiéter pour les autres. Mais peut être devrait-il aussi se soucier un peu de lui?
    Le sourire toujours présent, j'hochais la tête pour approuver.

    « Je vais bien. Mais en effet, je suis sur le pied de guerre, le qui-vive. » déclarais-je d'une voix douce et emplie de tendresse.

    Pearl savait me cerner. Mes émotions, mes sentiments, mes pensées. Il venait de voir juste. Je n'avais décidément plus de secret pour lui, comme lui n'en avait aucun pour moi. Je fermais avec douceur les yeux lorsque ce dernier posa sa tête sur ma croupe, soufflant un air chaud et agréable sur le reste de mon dos. Réfléchissant, je décidais de mieux lui expliquer ce qu'il c'était passé:

    « C'est une jument Ynaë, elle est arrivée au Lac Miroir, où j'étais déjà. Elle a dit ne pas s'être rendu compte où elle allait. Elle était bizarre. Elle avait une allure, des réactions bizarres. Tout semblait si paradoxal avec elle. » déclarais-je en fronçant les sourcils, me remémorant la scène.

    Je cherchais encore une raison à sa douceur malgré mes accroches, à son côté réfléchit à chaque réponse. Puis je laissais cette histoire de côté, reprenant mon attention que je concentra une fois de plus sur le bel étalon. Écoutant ses paroles, je pesais une fois le pour et le contre, cherchant ce qui pourrait se passer si il croisait des Guerrières Aelyos ou même mon père.

    « A moins de passer par la Plaine de la Menace. J'ai croisé mon père avant-hier, et pour rien te caché, je lui en ai fait voir de toutes les couleurs. Je pense pas qu'il te ferais de cadeau si il te croisais chez lui. Mais c'est aussi un chemin plus rapide, je te l'accorde. En somme, fais comme tu le sens, mais reste prudent. Il ne faudrait pas que je perde un de mes meilleurs guerriers avant la batailles. » déclarais-je avec un sourire plus prononcé sur ces derniers mots.

    Je décidais alors d'enchainer:

    « Altaïr est loin d'être aussi idiot qu'il n'y paraît. Il faut être vigilent. Il est sournois. »

    Je tournais la tête, cherchant le regard de l'alezan brûlé. Je le remarquais légèrement dérangé par l'odeur d'un étalon que j'avais croisé précédemment. En effet, je n'étais pas sortie de cette rencontre sans rien. Mais ça, c'était une autre histoire, et je comptais justement en toucher deux mots à Pearl, mais pas tout de suite. Les affaires du clan primaient.


_________________

Photo par Ekaterina Druz

Gaïa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heathcliff
Bras droit Marrak
avatar

Messages : 324
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 22
Localisation : Sur ma planète.

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Autwan

MessageSujet: Re: Ton visage illumine mon existence. (PV)   Mer 31 Aoû - 20:09

    Il eut involontairement le cœur serré quand elle lui confia qu'elle était sur le qui-vive. Pourquoi ? Il n'aimait pas l'idée qu'elle était en danger ou bien même débordée. Il s'imaginait des étalons profitant de sa faiblesse pour la chasser, la saillir ou pire encore, la tuer. Et ça, il ne pouvait l'accepter. Imaginez: il était protecteur avec les juments totalement inconnues, alors avec elle, il devenait presque possessif ! Mais ne nous égarons pas. Il l'écouta attentivement, imprimant chacune de ses paroles en lui. Une jument étrange ? Hum. Il irait faire un repérage, elle pouvait en être sure. Il appuya donc ses paroles d'un hochement de tête.

    » Je penses être capable de retrouver sa trace. Cette jument, aussi étrange soit elle, est bien réelle. Et de toute façon, le clan ne semble pas encore menacer.

    Un petit silence s'installa. Silence durant lequel il devina qu'elle réfléchissait à sa proposition. Cette jument était si sage, si réfléchit. Il ne l’idolâtrait pas non plus hein, pas à ce point là, mais pas loin. Elle était son modèle dans la vie. Vis à vis des juments, il n'avait pas besoin d'elle, mais à chacune de ses rencontre avec un étalon, il devait ressentir sa présence à ses côtés pour ne pas totalement perdre les pédales. Comment expliquer: il était dur à cerner, depuis toujours. Les mâles le répugnait, l'énervait. Sans quelqu'un pour l'apaiser, il se battait, et pouvait le faire jusqu'à la mort. Sauf si la vie d'une jument ou d'un poulain était menacé. Sauf bien sur pour ces Guerrières et autres Favorite de mOnsieur Altaïr qui elles, ne faisaient pas exception. Il frissonna quand elle lui parla de son père. Il avait tendance à oublier qu'elle était sa fille. Ce qui lui semblait totalement impossible, vu leur différence de caractère. Enfin qu'en savait il au final ? Il releva la tête et plongea son regard dans celui de la jument.

    » Elynwee... Tu sais bien ce que je pense de ton père. Je sais qu'il est fort, qu'il est malin, peut être bien même plus que moi mais... Tu sais aussi que je ne peux pas m'empêcher de... Enfin. Je suis fermement convaincu que ce genre d'étalon ne devrait exister. Et d'un autre côté, c'est ton père. Il fit une courte pause avant de reprendre. Il ne me fait absolument pas peur. Mais je reconnais que ça serait dommage de ne pas l'achever publiquement. Il lui fit un doux sourire, qui se voulait rassurant. J'irais par la plaine de la Menace, mais je ne te garantis pas d'éviter totalement la Presqu'île...

    La haine qu'il cultivait en lui s'éveillait à chaque fois qu'il parlait de ce clan. Mais elle se clamait toujours quand son regard croisait celui de la jument. Elle était son sédatif à lui. Il s'approcha de sa tête et colla tendrement plus que fraternellement son chanfrein contre le sien. Son regard explorait ses profonds yeux noirs. Quelque chose clochait, il le sentait. Cette odeur d'abord, et la direction involontaire que prenaient les pupilles de la belle équidé: vers la droite, signe qu'elle mentait. Elle lui cachait quelque chose. Il enchaîna donc, doucement, sachant que parler du clan ne serait plus vraiment utile, vu le peu de nouveauté et d'action qui s'y déroulait.

    » Ton père est loin d'être idiot, mais je suis tout aussi vif d'esprit... Tu me caches quelque chose. Tu sais bien que tu peux tout me dire pourtant. C'est ma faute ? J'ai fais quelque chose de mal ?

    Voilà, il venait de le dire. Il recherchait de l'aide dans son regard, une réponse. Il voulait qu'elle soit franche, qu'elle lui dise si elle trouvait qu'il ne remplissait pas bien son rôle. Si elle voulait le remplacer. Et pourtant, notre pauvre D'Eath était bien loin de la vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iced Romance
Fondatrice - Dominante Marrak
avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 04/11/2009
Age : 23

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Estalynn

MessageSujet: Re: Ton visage illumine mon existence. (PV)   Mer 31 Aoû - 20:33

      « Faire de la Mort
      Une Immortelle »


    Je perdais peu à peu mon sourire, écoutant silencieusement les paroles de l'étalon. Il disait vrai. Je savais aussi de quoi il était capable et comment. L'achever publiquement? C'était en effet une idée. A tel point qu'une scène se forma dans mon esprit.

    * DÉBUT DE LA SCÈNE *

    Les Marrak étaient rassemblés au Cercle de Pierres, hurlants leur joie et leur triomphe. Ils étaient tous plus heureux les un que les autres. Un peu plus loin, dans l'ombre des arbres, un groupe de juments, un peu moins heureuses, mais tout de même fières, était présent. J'approchais du promontoire, avec mon bras droit, qui resta légèrement en arrière de moi. Queue panachée, je demanda le silence. Pendant ce temps, trois guerriers Marrak gardaient leur prisonniers: Altaïr. Il semblait vieux, et faible. Terriblement blessé.
    Ce soir, le sacrifice d'un tyran serait effectué. En public. Sous les hurlements de la foule. La pleine lune se levait déjà, et après avoir pratiqué un long discours, le prisonnier fut amené au pied du promontoire, allongé sur le sol, devant la foule entière. Je descendais de mon pied d'estal, m'approchant du condamné. C'était sa fin.

    * FIN DE LA SCÈNE *

    La réalité me tira de mes songes. je pouvais bien rêver pour obtenir ça. Jamais ça ne se passerait ainsi.

    « Je sais. » déclarais-je d'une voix légèrement roque.

    Il fallait se rendre à l'évidence et écouter autre chose que son avis. J'en avais un deuxième, là, sous le nez, sous les yeux. Je pensais profondément, le regard perdu sur l'environnement. Mais bientôt, l'étalon s'approcha, collant son chanfrein au mien. Mon regard se pomma dans le sien, et un petit sourire s'étala tranquillement sur mes lèvres. Mais mon regard gêné chavira, mes yeux rivèrent vers la droite, de là, Pearl capta tout. Je lâchais un soupire profond, me décollant alors, baissant les yeux, cherchant à me justifier, ce que d'habitude je n'aurais jamais fais.

    « Ce matin j'ai été au Cercle de Pierre et j'y ai croisé un des nôtres. Je voulais tester ses envies. Il n'a pas céder, c'est retenu, mais je lui ai donné mon feu vert après ça. » déclarais-je simplement.

    Je voulais cette chose, cette chose qu'on appelle poulain. Cette chose qui grandirait et servirait fidèlement le clan Marrak, cette chose qui ferait un Guerrier exceptionnel.


_________________

Photo par Ekaterina Druz

Gaïa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heathcliff
Bras droit Marrak
avatar

Messages : 324
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 22
Localisation : Sur ma planète.

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Autwan

MessageSujet: Re: Ton visage illumine mon existence. (PV)   Mer 31 Aoû - 21:27

Je suis un ange, qui planait loin de tout, loin de vous.
Mais on m'a coupé les ailes.
Alors, je suis redescendu sur terre.
Mais ce contact fut plus douloureux que ce que je pensais...



    » Ah.

    Il aurait dut être heureux, oui, il aurait dut sourire mais il se crispa et recula d'un pas, la gorge affreusement sèche. Comment pouvait sourire ? Ou la regarder en face ? Comme un coup de fouet, un coup de tonnerre, un coup de poignard. Voilà ce qu'il ressentait. Une blessure profonde qui se rouvre, d'un coup. Voilà. Simplement. Un grand "BAM". Dans son esprit, et un déchirement dans son cœur. Il secoua la tête négativement, pour cacher un début de larme dans ses yeux. Il dirait que c'est de bonheur. Il mentirait, un peu, encore. Pourquoi ? Parce que la vérité, SA vérité, était bien trop évidente. Bien sur, il était heureux pour elle. Il savait qu'elle le voulait ce petit, ne serait ce que pour connaitre le bonheur d'être mère. Mais, ce poulain qui viendrait au monde, il ne serait pas de lui. Il ne pourrait jamais être de lui. Pire, rien ne serait jamais de lui. Il redressa le regard, sa peine en partie effacée. Mais, pour une fois, il ne put affronter la jument. Ses yeux se dirigèrent vers l'étang. Son comportement devenait suspect, il se força donc à sourire. Un sourire qui sonnait affreusement faux, tout comme ses paroles, qui s'étouffaient dans sa gorge.

    » Félicitations. Je suis... Très heureux pour toi.

    Une vague de chaleur l'envahit, il était totalement résigné. Et il avait très chaud. Peut être l'énervement, la surprise aussi. Mais surtout la déception. Il s'ébroua, et se raclât la gorge, histoire de reprendre une voix normale. Sa voix, grave et douce. Non, il devait cesser de penser à lui, toujours à lui. Le clan devait passer en premier lieu, voilà. Si ce poulain était un mâle, il deviendrait l'héritier du clan. Mais, D'Eath se ferait un devoir de le protéger, contre les autres chevaux, ceux qui n'hésiteraient pas à le tuer pour l'empêcher d'accéder à la tête du clan. En revanche, si il s'avérait que ce petit soit une pouliche, il faudra tout lui apprendre, et surtout, à se défendre contre les saillies forcées. Un soupire s'échappa de sa bouche. Ils n'avaient pas besoin de ça, c'était trop tôt. La guerre venait de commencer, la bataille n'avait même pas eu lieu. Et comment réagirait les autres ?

    » Mais Elynwee, tu... Tu aurais dût m'en parler avant de prendre ta décision. Je sais que tu es la dominante mais... Si tu veux mon avis, c'est trop tôt ! Enfin, maintenant que c'est fait... Je n'ai plus grand chose à dire, hein.

    Il lâcha un rire nerveux, léger, à moitié brisé de larmes. Alors, il perdit le sourire. Il imaginait la scène, cet étalon qu'il ne connaissant surement que de vue s'approprier son amie. Mais pourquoi ? Pourquoi l'avoir testé ? Pourquoi l'avoir laissé faire ? Pourquoi lui avait elle fait ça, alors qu'elle se doutait forcément que leur amitié serait mise à l'épreuve !? Il serra les dents. Voilà qu'il se mettait à lui en vouloir. Mais oui, elle était bien fautive. Elle aurait dut lui en parler ! Pourquoi ne l'avait elle donc pas fait ? Il étouffa un sanglot, contourna la jument qu'il se répugnait involontairement à toucher, et se baissa vers l'eau pour boire, à grande gorgée. Il n'était pas au bord du malaise, mais peut être bien pas loin. Il savait que désormais, dès qu'il frôlerait Elynwee, il reverrait cette scène qui avait dût se dérouler dans son dos. Rah, quelle rage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iced Romance
Fondatrice - Dominante Marrak
avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 04/11/2009
Age : 23

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Estalynn

MessageSujet: Re: Ton visage illumine mon existence. (PV)   Mer 31 Aoû - 22:12

      « Faire de la Mort
      Une Immortelle »


    Je le regardais se décomposer. Le temps passait, infiniment long, et je restais de marbre, l'observant. C'était douloureux, d'autant plus que contrairement à ce qu'il pensait, tout ce flot de sentiments ne fut pas caché. Je savais qu'il tentait, mais en vain. Oui je voyais sa douleur. Je la sentais même. Je ne savais trop quoi dire, mais ça phrase me fit sortir de mes gonds.

    « Ça suffit! Cesse de mentir! Cesse de me cacher tes sentiments. Tu n'es pas heureux pour moi, je le sais. Mais tu en as le droit, et je peux le comprendre. » disais-je sur un ton de reproche.

    Le soucis n'était pas qu'il soit heureux pour moi ou non. Le problème, c'était qu'il me mentait, à moi, son amie. Les sourcils froncés, je le regardais s'éloigner vers l'étang, après avoir parlé une fois de plus.

    « Il n'est jamais trop tôt. J'attendais ça depuis quatre ans. Quatre ans que je n'ai pas vu ma famille. Pas vu Mercure. Pas eu le temps de vivre une vie de mère, de connaître ce bonheur. » ajoutais-je, moins brute que ma première réponse.

    « Les Marrak ont besoin d'un héritier. Au fond, tu le sais aussi bien que moi, n'est-ce pas? » demandais-je en me rapprochant lentement de lui et en baissant la tête pour qu'elle soit à la hauteur de la sienne.

    L'étincelle de mon regard se ternie, et bientôt, mes yeux se remplir de larmes. Ils se noyèrent, moururent. Je voyais flou désormais, et silencieusement, une larme coula le long de ma joue.
    Ma crinière retombait en cascade sur une partie de mon encolure, mais aussi sur ma tête, alors que mon regard cherchait une lueur de réconfort chez l'étalon. Lorsque le désespoir m'envahit, je souffla avec puissance, relevant la tête, m'éloignant parmi les buissons, là bas, un peu plus loin. Il était peut être mieux que pour l'instant, chacun vaque à ses occupations. Le temps de se faire à cette idée. Le temps de comprendre pourquoi, au fond, je me sentais coupable. Étais-je la naissance de l'Apocalypse?


_________________

Photo par Ekaterina Druz

Gaïa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heathcliff
Bras droit Marrak
avatar

Messages : 324
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 22
Localisation : Sur ma planète.

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Autwan

MessageSujet: Re: Ton visage illumine mon existence. (PV)   Mer 31 Aoû - 22:36

Lui Aussi Avait Un Rêve...
Ambiance

    » Je suis heureux si toi tu l'es.

    Il ferma les yeux, la tête toujours basse. Oui, il lui mentait, dans le seul but de ne pas la blesser. Mais il n'y parvenait décidément pas. Peut être était il nul au point de ne pouvoir protéger ceux qu'il aimait, malgré ses nombreux efforts. Non, il valait plus que ça. Les paroles de la jument s'écoulèrent sans qu'il ne les écoute réellement. Sauf cette phrase qui lui écorcha le cœur. Sans s'en rendre compte, la jument l'avait touché là où ça faisait mal, très mal. Il rouvrit brutalement les yeux pour tomber face à son regard. Elle était là, juste à ses côtés, mais il ne put s'empêcher de coucher ses oreilles en arrière. Elle avait oser le blesser, à un endroit que seul Altaïr avait touché. Au final, elle était peut être bien sa fille. Il lui répondit donc, du tac-au-tac, de manière totalement incontrôlée, impulsive au sommet.

    » Cela fait quatre ans que je suis hanté par le fantôme de ma mère. Quatre longues années que j'attends d'avoir enfin une famille. Et pendant ces quatre ans, je n'ai pratiquement jamais été heureux. Pas de bonheur, que des mensonges. Tu n'as pas eu le temps de connaitre ce bonheur ? Je n'ai pas eu le temps de vivre.

    Il ravala la salive, conscient qu'il mettait en péril leur si belle amitié. Mais d'un autre côté, c'était sortit tout seul, sans qu'il puisse y réfléchir, tel un aboiement de loup tout droit sortit de la forêt. Quel idiot ! Mais quelle vérité. Là, au moins, il ne lui mentait plus. Il la regarda pleurer en silence, mais ne parvint pas à lui apporter le réconfort qu'elle attendait. Il se sentait si minable, si impuissant. Il releva la tête quand elle s'éloigna. D'Eath, tu n'es qu'un minable. Un traitre, un lâche. Tu laisses ceux que tu aimes partir. Tu les laisses mourir à petit feu. Comment peux tu faire cela ? Il prit soudainement le galop et rattrapa en quelques foulées la jument. Il fit volte face et se stoppa face à elle, à l'ombre des buissons, au frais. Son regard désolé reflétait toute la honte qu'il éprouvait depuis plus de trois ans. Il plaqua rapidement sa tête sur l'encolure de l'équidé et se cacha le chanfrein dans ses crins. Sa voix était étouffée de sanglots, mais il parvint à s'exprimer.

    » Elynwee... Pardon. Excuses moi, pour tout. J'en ai marre de te mentir sur la nature de mes sentiments pour toi. Je t'aime Elynwee... Pardon.

    Il fut prit d'un vilain mal de crâne, qui le prit d'un coup. A vrai dire, il osait parler sous le coup de la honte. Plus tard, il se tairait. Mais il ne lui mentait pas, il ne mentait plus: il l'aimait, vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Iced Romance
Fondatrice - Dominante Marrak
avatar

Messages : 2152
Date d'inscription : 04/11/2009
Age : 23

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Estalynn

MessageSujet: Re: Ton visage illumine mon existence. (PV)   Mer 31 Aoû - 22:59

      « Faire de la Mort
      Une Immortelle »


    Ses paroles m'arrêtèrent, je ne me retournais cependant pas, la peur au ventre d'affronter son regard. Si il était si malheureux. Si il n'avait pas encore vécu, qu'est-ce qui le retenait ici? Qu'attendait-il pour partir? Quitter les Marrak, partir loin et fonder sa famille dont il avait toujours tant rêvé? Qu'attendait-il donc?! J'étais prête à le lui dire, de partir, que personne ne le retenait. Mes dents se serrèrent, hésitant encore à le lui dire, car en pesant mes mots, je savais que ça serait difficile à entendre.
    Mes oreilles étaient plaquées sur mon encolure, se mêlant à ma crinière sel & poivre. Une larme s'écrasa à même le sol au moment même où il colla son chanfrein contre mon encolure, après m'avoir rejoint. Je ne l'avais pas entendu arriver. Je m'étais isolée mentalement, j'étais absente. Complètement absente. Dans ma bulle, dans mon monde. Je lâcha une longue inspiration, profonde, lorsque ses paroles atteignirent enfin mes oreilles. J'étais pommée, ça c'était fait, c'était dit, c'était officiel, c'était sûr. Complètement pommée. Parce qu'au fond, j'avais toujours eu peur de mes véritables sentiments. Je les avais enfouie si profondément qu'il faudrait creuser encore et encore pour les déterrer.

    Je ne savais quoi dire, quoi faire, quoi répondre. J'avais peur. Terriblement peur. Une phobie inexpliquée. Mais d'où venait-elle? Était-ce héréditaire? D'où venait le problème? De ma famille? De moi? De nous? De qui, de quoi, et de quand? Beaucoup trop de questions pour ma tête qui menaçait d'exploser si je ne lâchais pas ses sentiments. Si je ne les faisais pas ressurgir maintenant. Mon cœur battait, mais fond, battait-il vraiment? De quoi était-il animé? D'une rivière de haine, de vengeance? Je souffrais terriblement, perdue dans mes sentiments, nageant dans un océan de sentiments inexpliqués, impossible à analyser. La douleur, c'était ça, la chose qui animait mon cœur.

    « Se mentir. On ne fait que ça, depuis le début. » déclarais-je à voix basse, presque entre-coupée.

    Ma respiration était rapide, je ne parvenais pas à la réguler. Oui. A fond, on c'était toujours menti. Au fond, on avait toujours cru vivre dans la sincérité et la pure vérité. Mais tout ça n'était que pur mensonge, et rien d'autre. Cette phrase, qu'il la prenne dans le sens positif. Car oui, je l'aimais, moi aussi. Depuis le début. Depuis toujours en faite. On était complémentaire, et c'est ce qui nous rapprochais certainement au mieux.
    Ma queue fouetta ma croupe et mes flanc, animant un peu ces derniers instants immobiles et silencieux. Je relevais alors la tête, comme certaine d'une chose, quelque chose qui animait cette flamme, l'essence même qui permettait au cœur de vivre et de battre: je l'aimais.



_________________

Photo par Ekaterina Druz

Gaïa:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heathcliff
Bras droit Marrak
avatar

Messages : 324
Date d'inscription : 09/01/2010
Age : 22
Localisation : Sur ma planète.

Feuille de mes chevaux
Légendes Personnage 01:
Relations Personnage 01:
Clan: Autwan

MessageSujet: Re: Ton visage illumine mon existence. (PV)   Mer 31 Aoû - 23:21

    Il soupira longuement. En vérité, il ne voulait se l'avouer, puisqu'il avait peur de l'avenir. De là où il venait, les étalons ne faisaient qu'engendrer une descendances, ils ne vivaient que pour ça. Alors, privé de cette nature, que pouvait il devenir ? Un imbécile heureux ? Jamais. Il ne pourrait presque jamais connaitre le bonheur: Elynwee devait rester libre, et il ne la rendrait pas heureux. Mais à cet instant, il savourait sa vie. Pour une fois, tout allait bien. Et, comme pour le ramener à la réalité, l'odeur de cet étalon vint lui chatouiller les narines. Il ouvrit les yeux et se décolla d'elle, lentement.

    » Viens, on va à la Vallée.


    Il lui fit un doux sourire avant de s'éloigner à ses côtés.

    [SUJET CLOOOOOooooooOOOOOOOS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ton visage illumine mon existence. (PV)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ton visage illumine mon existence. (PV)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Creme visage anti taches ?
» VIsage? abstrait?
» Visage de femme 3/4 vers le haut :p
» 45 illustrations scannées d’Albert Chazelle : 8 livres des Six Compagnons + Le voyageur sans visage
» donner de l'expression à un visage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Appel de la Lune :: Administration :: Topics-
Sauter vers: